Juil 22 2013

Un bonnet d’âne est attribué au centre de la MACIF Rhône-Alpes d’Andrézieux-Bouthéon (42)

Un bonnet d’âne est attribué au centre de la MACIF Rhône-Alpes d’Andrézieux-Bouthéon (42)

 

Leur cliente, Madame Marie D. a vu son véhicule détruit à la suite d’un accident dont la responsabilité incombait totalement à un tiers.

Madame Marie D. réclama son dû à la MACIF dont une indemnité d’immobilisation et le remboursement du coût de la carte grise.

Par courrier du 10 Septembre 2009, le centre de règlement de sinistres d’Andrézieux Bouthéon de la MACIF n’hésita pas à écrire cette étonnante réponse :

« Nous vous précisons qu’il appartient à la victime d’apporter la preuve du dommage subi. Aussi afin que nous puissions intervenir auprès de la partie adverse, vous voudrez bien nous communiquer vos justificatifs concernant la privation d’usage de votre véhicule »

Commentaire d’Assurman :

Il me semble évident que lorsqu’un véhicule est détruit dans un accident, on ne peut plus l’utiliser et si on a acquis un véhicule, c’est bien pour s’en servir…. !

Là encore, la MACIF feint d’ignorer complètement les règles qui régissent les sinistres automobile et notamment le Titre 4 Section 1 du règlement pratique de la Convention C.G.I.R.S.A. que la MACIF a signée.

Mais voilà, contrairement à ce qui a été écrit par la MACIF dans son courrier, ce n’est pas à l’adversaire de prendre en charge cette indemnité, mais à l’assureur direct du véhicule, dans le cas présent la MACIF, qui a tenté de faire une économie au détriment de son propre assuré… !        

Read 3299 times