L'assurance vol habitation

Publié dans Assurances habitation

 

Garantie vol :

Fol d'Assurman, y'en a des choses à vous dire à ce sujet et je ne sais pas par quoi commencer...!

Ce qui est toujours garanti :

  • Le vol des biens assurés commis à l'intérieur de votre logement avec effraction des locaux (forcement des portes et fenêtres, des toitures etc.) bien sûr, il faut que l'effraction soit visible et prouvée) ;
  • Les détériorations immobilières causées par les voleurs au cours d'un vol, d'une tentative de vol, y compris aux installations de protection et d'alarme ;
  • Les détériorations mobilières (forcement de meubles).

Pour les autres circonstances, c'est selon ce qui est écrit dans votre contrat...!


Si un événement n'est pas écrit dans votre contrat, vous n'êtes pas garanti, c'est simple non ?

 

 

On peut trouver les événements suivants :

  • usage de fausses clés (c'est à vous de prouver que le voleur a utilisé une fausse clé et ce n'est pas toujours facile...!) ;
  • vol par escalade (les montes en l'air qui passent par les balcons, vous connaissez ?) ;
  • vol par introduction clandestine : vous êtes présent dans votre habitation et le voleur s'y introduit sans que vous le remarquiez, mais il vous faudra le prouver par des témoignages, des faits irréfutables... et ce n'est pas non plus toujours facile...
  • maintien clandestin dans votre habitation : vous avez fait entrer quelqu'un et vous avez oublié de le faire sortir... (dites donc, il en passe du monde chez vous...!) ;
  • vol par violences ou menaces : là, il y a des définitions différentes selon les contrats :
    Certains assureurs garantissent uniquement les violences ou menaces sur les personnes résidant habituellement dans l'habitation et les membres de leur famille (si votre voisin est venu boire un pot chez vous et que la menace pèse sur lui, ça ne marche pas...!)
    D'autres garantissent à l'occasion de violences ou menaces sur toutes les personnes présentes dans l'habitation (c'est déjà mieux...!) ;
  • vol par les domestiques : à condition que vous déposiez plainte contre eux et que vous ne la retiriez pas sauf accord de "Lassureur".

 

Extensions possibles selon les contrats :
Vandalisme
:

  • il faut distinguer :
    • les actes de vandalisme commis à l'intérieur de votre habitation ;
    • les actes de vandalisme commis à l'extérieur (tagage des murs par exemple) ;
    •  Tous les contrats ne les garantissent pas ou garantissent uniquement le vandalisme commis à l'intérieur.
  • Vol par agression ou menaces à l'extérieur de votre habitation :
    Si vous êtes attaqué dans la rue par un voleur (vol à la tire), vous serez garanti pour la perte de fonds et de valeurs (espèces, titres de paiement, bijoux, etc.) mais il faudra le prouver... ;

  • Pertes consécutives à un événement de force majeure ou d'un cas fortuit :
    Si vous avez un accident ou un malaise sur la voie publique et que l'on vous vole votre portefeuille ou votre sac à main, etc., mais il faudra encore le prouver, sinon c'est trop facile...!

  • Remplacement des serrures de votre habitation :
    Si on vous vole les clés de votre habitation dans un des événements repris ci-dessus, "Lassureur" prendra en charge les frais de remplacement des serrures de votre habitation.

  • Vol dans les dépendances :

Certains contrats excluent tout simplement les vols commis dans les dépendances sans communication intérieure et privée avec les locaux d'habitation.
C'est simple, c'est pas cher et ça ne rapporte rien...
D'autres garantissent le vol dans ces mêmes dépendances mais avec une limitation exprimée en pourcentage de la valeur que vous avez assurée sur le contenu, exemple : si vous êtes assuré pour 50.000 feuros et que la limitation est de 1 %, vous êtes garanti pour 500 euros pour le pinard qui vieillit dans la cave de votre immeuble collectif avec les skis, la pétrolette du gamin et le rocking chair de votre trisaïeul... 
Certains assureurs pourront vous assurer moyennant la mise en place de moyens de protection particuliers et éventuellement... une surprime.

  • Frais et pertes diverses pouvant être garantis :
    Si votre contrat le prévoit, peuvent notamment être garantis :
    • les frais de reconstitution de documents ;
    • la perte d'usage des locaux ou les frais de relogement ;
    • les honoraires de l'expert choisi par l'assuré ;
    • les frais de gardiennage ou de fermeture provisoire si les moyens de fermeture sont momentanément inutilisables.
    • la responsabilité de l'assuré du fait des objets volés qui lui ont été confiés par des tiers.


L'inhabitation :

Conditions de fonctionnement de la garantie vol :
C'est ce que vous ne lisez que très rarement et qul vous cause le plus de mauvaises surprises après un vol.

Sauf s'il est déclaré à la souscription du contrat que l'habitation à garantir est une résidence secondaire, "Lassureur" n'accorde sa garantie que pour les habitations régulièrement habitées, c'est à dire qui ne sont pas vides de tout occupant plus de xx jours par an (on trouve des limitations à 30, 40, 60 ou 90 jours par an).
Si "Lassureur" peut prouver que la période d'inhabitation dépasse la limite prévue au contrat, la garantie vol est automatiquement suspendue à partir de cette limite (vous allez me demander comment "Lassureur" pourrait le prouver ? 
Faites lui confiance, il connaît plein de trucs pour le faire (relevé de téléphone, d'E.D.F. ou témoignage de voisins et il y en a toujours qui sont très bavards...)
Quand une habitation est-elle considérée comme inoccupée ?
Lorsque les locaux sont vides de tout occupant pendant une période consécutive de XX jours (au delà  de peut-être 2, 3, 4 jours selon les contrats).

Pour calculer votre temps d'inoccupation annuel, additionnez les périodes pendant lesquelles vous êtes absent plus que la limite autorisée, exemple :
supposez que votre contrat considère votre habitation comme inoccupée au delà de 3 jours, c'est à dire 48 heures et que la limite annuelle est de 60 jours.
Si vous partez tous les week-ends d'Avril à fin Septembre, du Vendredi soir 18h00 au Lundi matin 09h00, cela fait 27 week-end à 2 jours 1/2 soit 67 jours.

Vous y ajoutez les ponts et les viaducs de Mai/Juin ! les vacances d'été (4 semaines) les vacances de Toussaint, de Noël, les sports d'hiver de Février et les vacances de Pâques... si vous comptez bien vous arriverez allègrement à 123 jours d'inoccupation.
Ce n'est pas une tare... il suffit de prévenir "Lassureur" qui établira un avenant à votre contrat pour tenir compte de cela, et bien entendu, vous paierez une cotisation supplémentaire... mais ça vaut mieux que de ne pas être garanti sans le savoir...

Mesures de protection de votre habitation :
Elles conditionnent le fonctionnement de la garantie vol : si elles ne sont pas respectées, "Lassureur" vous dira que vous n'êtes pas garanti.

Mais ne commencez pas par dire comrne ceux qui savent tout et qui n'y connaissent rien à savoir que si vous n'avez pas de protection, vous ne pouvez pas être assuré en vol, c'est faux...!
Bien sûr, si votre cabanon n'a ni fenêtres ni portes, c'est pas la peine d'y penser...
Lorsque vous souscrivez votre contrat, "Lassureur" vous demande quelles sont les protections installées (nature et nombre des serrures par porte, protection des fenêtres par volets, persiennes, barreaux etc.)
Si ces protections ne suffisent pas à "Lassureur", il vous le dira (je l'espère pour vous) et prenez la précaution de bien lire ce qui est écrit dans le contrat et de vous y conformer strictement.
Bien entendu, si vous possédez un certain capital d'objet de valeurs, "Lassureur" vous demandera des protections sérieuses.

N'oubliez pas : si lors d'un vol, "Lassureur" constate que les protections ne sont pas conformes à celles prévues par le contrat, au mieux vous serez indemnisé partiellement, au pire, pas du tout...! même si le ou les voleurs se sont introduits par une autre issue que celle qui était mal protégée.


Mesures de protection en cas d'absence :
Là encore, on entend dire tout et n'importe quoi. Si vous avez déclaré que vous aviez telle ou telle protection, c'est pas pour faire plaisir à "Lassureur". Il faut vous en servir de vos protections, sinon, c'est encore le couperet : pas de garantie...!
Vous partez en vacances, et pour pas attirer l'attention des gens mal intentionnés, vous avez demandé à votre voisin de fermer les volets le soir et de les ouvrir le matin.
Vous vous croyez malin, mais si votre maison est visitée et que "Lassureur" prouve que vous étiez en train de vous faire dorer au soleil, vous ne serez pas garanti.
Si l'un de vos parents ou une quelconque personne vient chez vous tous les jours et y passe quelques heures (même un gardien qui fait des rondes) cela ne change rien.

Chaque fois que votre habitation est totalement inoccupée plus de xx heures (lire la limite écrite dans votre contrat, ça peut être 24, 36 ou 48 heures au maximum) tous les moyens de protection existants doivent être mis en oeuvre.
Je vous le répète depuis le début, la seule règle, c'est ce qui est écrit dans votre contrat.

 

 


Un dernier conseil en matière de garantie vol :
En cas de vol, c'est à vous qu'il appartient de prouver à "Lassureur" qu'un voleur s'est introduit chez vous dans des circonstances qui sont prévues par le contrat.
Si vous retrouvez votre appart' complètement retourné en rentrant du boulot et qu'aucune trace d'effraction n'est visible, vous êtes mal.
Certains petits malins casse un carreau... mais de l'intérieur... et se font taxer de tentative d'escroquerie à l'assurance...!

 Mis à jour le 29 Avril 2013